Reconnaître et gérer la précocité d’un enfant

Reconnaître et gérer la précocité d’un enfant

Les enfants intellectuellement précoces disposent d’une intelligence différente, avec un QI égal ou supérieur à 130. Ils sont donc souvent en avance sur les autres enfants de leur âge. Comment reconnaitre les premiers signes de précocité chez un enfant et gérer sa scolarité ?

 

Les signes de précocité

Il est parfois possible d’identifier des signes de précocité dès le plus jeune âge, mais il est généralement conseillé d’attendre 4 ou 5 ans pour un diagnostique fiable.

On distingue de nombreux indicateurs chez un enfant pouvant faire penser à une précocité intellectuelle :

  • Vocabulaire plus riche et varié, parfois très adulte
  • Apprentissage rapide et précoce de la lecture, souvent avant le CP
  • Grande curiosité
  • Enfant très perfectionniste
  • Bonnes capacités d’apprentissage, intérêt pour les questions philosophiques, excellente mémoire
  • Hypersensibilité
  • Recours à l’humour fréquent et précoce
  • Esprit critique, grande imagination
  • Centres d’intérêt précis, par exemple l’astronomie ou la Préhistoire
  • Supporte mal l’échec et déteste la routine
  • Difficulté à s’insérer socialement, timidité

A noter qu’il est rare qu’un enfant précoce présente tous ces signes simultanément. Si les parents se posent la question de la possible précocité de leur enfant, il est conseillé de réaliser un bilan chez un professionnel, comprenant notamment un test de QI, adapté selon l’âge de l’enfant. Un dépistage rapide d’une précocité n’en sera que bénéfique.

 

Bien accompagner un enfant précoce

Si les enfants précoces possèdent de nombreuses « facilités », ils peuvent aussi faire face à des difficultés sociales et scolaires et même être en situation d’échec scolaire. Les premiers problèmes se manifestent généralement à partir de la classe de quatrième.

Leur extrême sensibilité, leur timidité ainsi que leur peur de l’échec peuvent mettre un enfant précoce dans un sentiment de mal-être. Ils sont ainsi parfois plus sujets à la dépression ou aux crises d’angoisse. C’est pourquoi il est important d’accompagner un enfant précoce : une fois le diagnostic posé, il est primordial pour les parents d’en prendre conscience et d’en informer tous les professeurs. Les parents doivent accompagner leur enfant, lui faire comprendre et accepter ses différences, mais aussi le stimuler intellectuellement.

Si l’enfant a de trop grandes difficultés à s’intégrer dans une école classique, il pourra être nécessaire de se tourner vers une solution alternative, en le plaçant dans des classes ou des établissements spécifiques. Il peut par exemple être intégré une classe pour enfants intellectuellement précoces au collège et ainsi encadré par des enseignants spécialisés.

Laisser un commentaire