Pourquoi apprendre le solfège ?

Pourquoi apprendre le solfège ?

Pour beaucoup, l’apprentissage de la musique et d’un instrument est indissociable du solfège, matière redoutée par de nombreux enfants. Quelle est son utilité ? Quelles sont les différentes méthodes ? Le solfège est-il adapté pour les enfants ? On répond à toutes vos interrogations.

À quel âge se mettre au solfège ?

Avant toute chose, il vaut mieux attendre 6-7 ans pour inscrire un enfant à un cours de solfège, quelle que soit la structure. En effet, à partir de cet âge, l’enfant sait lire et est capable d’enregistrer un certain nombre d’informations théoriques.

Bien sûr, il est possible de sensibiliser l’enfant à la musique et à un instrument avant cet âge. Pour être plus agréable, l’apprentissage du solfège doit se faire avec des supports adaptés à chaque âge.

Mais le solfège, c’est quoi ?

Le solfège, c’est la partie théorique de la musique, qui complète l’apprentissage pratique d’un instrument. Le solfège permet de savoir maitriser le rythme, lire une partition de musique, d’écrire de la musique et de l’interpréter. Il est indispensable de maitriser un minimum de solfège pour les instruments classiques tels que le piano.

Il est néanmoins possible d’apprendre à jouer de la guitare sans maitriser à fond le solfège, les partitions de cet instruments se trouvant sous forme de tablatures. Cependant, si l’on veut acquérir une bonne maitrise de son instrument, mais aussi une compréhension globale de la musique, il sera indispensable, à un moment ou à un autre, de connaitre un minimum de solfège.

Les différents types d’apprentissage

De nos jours, le cours de solfège a été remplacé par le cours de formation musicale, qui a pour but de moins dissocier pratique et théorie. Apprendre le solfège, c’est comme apprendre une langue : il faut donc plusieurs années pour le maitriser. Il est conseillé de pratiquer un peu tous les jours, plutôt que de travailler par grosse session une fois par semaine. Un professeur de musique, des cours collectifs en écoles et surtout l’association à un instrument que l’on aime sont des outils indispensables.

Les adultes motivés peuvent aussi apprendre le solfège en autodidactes : il existe de nombreux livres de méthodes et cours. La méthode de solfège par Daniel Ichbiah est par exemple une référence.

Sachez également qu’avec l’ère numérique, il existe notamment des applications pour apprendre le solfège de manière plus ludique : on citera par exemple « Note Rush », qui conviendra aux enfants, ou encore « Meludia », l’appli de référence adaptée à tous les niveaux. Pour apprendre le solfège, un seul conseil : être régulier et pratiquer.