Bien utiliser Internet pour ses devoirs

Bien utiliser Internet pour ses devoirs

Depuis maintenant plusieurs années, l’utilisation d’Internet est devenue courante dans nos foyers, et les enfants savent très tôt manier cet outil qui fait partie intégrante de leur vie. Si Internet s’avère être une ressource précieuse pour les devoirs, il est important de savoir utiliser correctement les différentes données qui circulent sur le web. Petit guide pour mieux s’y retrouver !

Le web, nouvelle source de savoir

Jusqu’au début des années 2000, les livres constituaient la principale source d’information pour les élèves et étudiants. CDI et bibliothèques étaient alors indispensables pour la préparation de tout bon exposé. Aujourd’hui, les choses ont bien changé et le premier réflexe des élèves est d’utiliser le web avant tout chose. S’il y existe de nombreux contenus de qualité, à portée de tous, il est important de savoir piocher dans les bonnes sources.

Quelques conseils pour bien utiliser Internet

Le web étant vaste et varié, il s’avère nécessaire que les parents contrôlent l’accès de leurs enfants selon leur âge, quitte à les accompagner dans leurs recherches.

Lors de recherches d’informations, que cela soit pour un exposé, un commentaire de texte ou encore une dissertation, n’oubliez pas de croiser les données et de varier les sources. Evitez ainsi de consulter uniquement le premier résultat de recherche. Certains sites sont en outre plus fiables que d’autres : l’encyclopédie Wikipédia est bien évidemment une référence. Cependant, méfiance : si elle est très exhaustive, certains de ses articles peuvent également comporter des erreurs, car ils sont rédigés par des passionnés, et pas uniquement par des spécialistes. C’est pourquoi il est important de vérifier les sources de chaque article (en bas de page) mais aussi de vérifier chaque information par une nouvelle recherche.

L’encyclopédie Universalis est quant à elle, particulièrement fiable, de même que sa version junior. Vous pouvez également faire confiance aux sites proposés par des institutions, telles que la Réunion des Musées Nationaux, le Ministère de la Culture, ou bien des musées et des universités. A contrario, évitez de prendre pour argent comptant les informations trouvées sur des blogs personnels. Un seul mot d’ordre : recouper les données.

Dire non au copier-coller

Enfin, l’utilisation d’Internet par les élèves peut conduire à un travers bien connu : le copier-coller, aussi connu sous le nom de plagiat. Les professeurs ne sont pas dupes et se rendent aisément compte que le texte a été écrit par une autre main. Il existe même des logiciels qui permettent de les déceler. De plus, cette pratique n’aide pas l’élève, qui n’intègre pas l’information. Il ne faut jamais oublier qu’Internet reste une base d’informations, sur laquelle doit s’appuyer une réflexion et une construction personnelle.

Laisser un commentaire