Bac de français : préparer l’écrit et l’oral

Bac de français : préparer l’écrit et l’oral

Le bac de français a lieu à la fin de la classe de première, pour toutes les filières du lycée. Il est constitué de deux épreuves, une écrite et une orale, et font partie des épreuves anticipées du Bac. Pour être réussis, ces examens demandent une certaine discipline et une bonne méthodologie. Voici tous nos conseils pour préparer efficacement ces deux épreuves distinctes.

Le déroulement du bac français

Cet examen se déroule en deux temps au mois de juin. Les élèves passent d’abord l’épreuve écrite, qui en 2019, aura lieu le lundi 17 juin. Les futurs bacheliers ont 4h pour prendre connaissance d’un corpus de documents s’appuyant sur le programme de français. Viennent ensuite quelques questions, puis le gros de l’épreuve : un travail d’écriture. Il s’agit au choix d’un commentaire, d’une dissertation ou d’une écriture d’invention.

L’épreuve orale a lieu, quant à elle, à la fin du mois de juin et consiste en une analyse personnelle d’un texte, avec l’aide d’une question (écrite) proposée par le professeur examinateur. Le texte qui devra être commenté, est issu d’un corpus précis, étudié durant l’année en classe. Après 30 minutes de préparation, l’élève dispose de 20 minutes pour présenter son commentaire.

Bien préparer l’écrit

Il est d’abord essentiel d’avoir bien suivi ses cours et de maîtriser les enjeux des quatre grands objets d’études. Ainsi, pendant ses révisions, l’élève doit apprendre à faire preuve de concision et d’esprit de synthèse, pour répondre efficacement à la question posée durant l’épreuve. Il est important de connaitre sur le bout des doigts les différents genres, registres, argumentaires, et d’être en mesure de les situer dans un contexte historique.

Concernant le gros de l’épreuve, les méthodes de commentaire et de dissertation doivent être maîtrisées. Il faut s’entraîner au lycée, mais également chez soi, à construire une réflexion et à analyser en profondeur un texte. Présenter sa pensée de manière organisée est primordial, avec introduction et conclusion et deux ou trois parties.

Être prêt pour l’oral

La réussite de l’épreuve orale repose sur une méthodologie bien rodée. L’examinateur choisit un texte parmi le « descriptif des lectures » travaillées en classe par l’élève. Il est indispensable d’avoir préparé en amont des fiches de lecture pour chaque œuvre étudiée. Ainsi, le jour de l’épreuve orale, le texte n’est pas inconnu…

Pour être à l’aise durant l’oral, ne pas s’emmêler les pinceaux et prendre des automatismes, il n’y a pas de secret : il faut s’entraîner à effectuer cette analyse de texte, chez soi, devant sa famille ou ses amis. Maîtriser parfaitement le déroulement d’une analyse (introduction, problématique, axes de lecture… etc.) est également d’une grande aide pour garder le fil conducteur durant toute l’épreuve.

Enfin, n’oubliez pas de vous munir des livres étudiés le jour J, et d’arriver bien reposé.

Cet article a 1 commentaire

  1. Ces quelques indications m,ont permis de rentrer plus facilement dans le travail de préparation pédagogique.

Laisser un commentaire